Parcours

Estelle Thareau

Depuis toujours attirée par diverses pratiques artistiques (peinture, sculpture sur bois, création de masques et de décors de théâtre, etc.), mon premier mode d'expression a été le théâtre.

C'est en 2002, à l'occasion d'un séjour de 20 mois à Montevideo (Uruguay) que je découvre le langage de la céramique, initiée par un passionné de son art, Marcello Perotti ; il m'oriente vers la sculpture, m'initie au tournage et me fait découvrir la technique du Raku.  Coup de foudre !... C'est depuis lors le mode de cuisson que je préfère..

De retour en France, je poursuis ma formation dans la région Lyonnaise, alternant cours, stage et recherche personnelle, parallèlement à l'installation de mon atelier...

 

Nouveau four

 

Peu à peu, je développe mes propres processus, alimentés par les échanges et les lectures ; cherchant d'autres rendus que ceux que permet l'émaillage, j'ai commencé à explorer les enfumages de toutes sortes. Le chemin n'est jamais fini, il se construit jour après jour, cuisson après cuisson ; je n'en vois pas le bout, une expérience en appelant une autre ! Mais au fil du temps se forge la certitude que le plus important, c'est bien le cheminement ...

Parallèlement à ces expérimentations, je développe avec bonheur stages et ateliers : le partage de mon savoir-faire est une richesse pour moi aussi, et l'occasion de belles rencontres ! Occasionnellement, c'est dans les écoles que j'apporte mes pains de terre - voire mon four à raku ! Ainsi, petits et grands peuvent s'initier au langage des mains et de la terre...

Enfin, le chemin ne serait pas complet sans l'engagement associatif ; depuis presque 10 ans, je mets mes compétences au service des associations de professionnels. Mon goût des chiffres et ma rigueur scientifique, que j'avais mis de côté à la fin de mes études, trouvent à s'employer utilement ! Ma conviction est que cet engagement, aux côtés de mes collègues -chacun faisant sa part de colibri-, est indispensable à nos métiers artistiques...

E-mail